Zoom sur...

Yves Saint Laurent et la pop couture

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de mode, la plupart des gens visualisent l’industrie au sens global et surtout l’activité commerciale qu’elle représente. Pourtant, la mode est avant tout une expression créative, encore plus lorsqu’il s’agit de Haute Couture. Si la question de savoir si l’on peut considérer la mode comme un art fait débat, il ne fait aucun doute que ces deux domaines sont liés. Jouer sur la matière, les couleurs, les contrastes, la lumière mais aussi le mouvement est un exercice commun aux artistes et aux créateurs.

“La mode est un métier qui n’est pas tout à fait un art mais qui a besoin d’un artiste pour exister.” – Yves Saint Laurent

 

D’ailleurs, nombreux sont les créateurs de mode qui se sont inspirés de l’art pour imaginer leurs collections. L’un des plus connus reste Yves Saint Laurent. Passionné d’art et de peinture, son compagnon, Pierre Bergé, l’avait même surnommé “le peintre de la vie moderne”. De toute sa carrière, ses collections seront ponctuées de références aux artistes qu’il admire.

Tendance Pop a répertorié pour vous les 6 exemples les plus marquants de l’influence de l’art sur l’oeuvre d’Yves Saint Laurent.

La robe tableau Mondrian – 1965

Marge Simpson Robe MondrianEn 1965, Yves Saint Laurent s’inspire des oeuvres géographiques du peintre hollandais, Piet Mondrian, pour créer toute une collection de robes. Énorme succès à l’époque (Diane Vreeland en fera même l’éloge outre-Atlantique), ces robes ont contribué à la notoriété de Mondrian. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui découvrent les oeuvres du peintre grâce au travail d’Yves Saint Laurent. À tel point que la robe Mondrian est aujourd’hui partie intégrante de la pop culture. En témoigne son utilisation sur le personnage de Marge Simpsons.

La collection Pop Art – 1966

Collection Pop Art YSL

Dans les années 60, le Pop Art explose aux Etats-Unis grâce à des artistes comme Andy Warhol, Roy Lichtenstein et Tom Wesselmann. C’est à ce dernier qu’Yves Saint Laurent décide de rendre hommage avec sa collection “Pop Art”. Celle-ci se compose de robes très colorées et de deux modèles s’inspirant des silhouettes des oeuvres de Wesselmann ainsi que de leur découpage.

Collaboration avec Claude Lalanne – 1969

Claude Lalanne x YSL

Pour clôturer la décennie, Yves Saint Laurent s’associe à la sculptrice Claude Lalanne. Fan de ses oeuvres en duo avec son époux, le couturier lui demande de sculpter le buste d’une de ses mannequins qu’il incorporera à des robes de mousseline vaporeuses. Cette collaboration se poursuivra jusqu’à la mort du couturier avec la création de bijoux en cuivre.

Hommage à Matisse – 1981

YSL Hommage à Matisse

Quelques années plus tard, Yves Saint Laurent puise de nouveau son inspiration dans les oeuvres des artistes qu’il apprécie le plus. C’est ainsi qu’il crée une collection reprenant les motifs et les couleurs des oeuvres d’Henri Matisse.

Les tournesols de Van Gogh – 1988

Les Tournesols de Van Gogh YSL

La fin des années 80 fût particulièrement riche en termes d’influence pour le célèbre couturier. Yves Saint Laurent décide de donner vie aux célèbres tableaux de Van Gogh (Les Iris et Les Tournesols) en les transformant en sublimes vestes brodées. Les Tournesols étant l’un des tableaux les plus connus du peintre, impossible de ne pas noter la référence.

Les colombes de Braque – 1988

Hommage à Braque YSL et Carla Bruni

Enfin, il clôture son défilé de 1988 avec une robe de mariée arborant des colombes, en hommage à Georges Braque. Cette robe sera portée par Carla Bruni 10 ans plus tard, lors du défilé célébrant les 40 ans de la maison de couture avant la finale de la coupe du monde de football. Encore une preuve du talent d’Yves Saint-Laurent pour mélanger l’art et la pop culture.

***

Yves Saint Laurent s’est donc beaucoup inspiré de l’art, et en particulier des peintures de ses artistes préférés, mais d’autres ont transformé des références de la pop culture en vêtements de luxe. Vous ne voyez pas de qui on parle ? Venez, on vous montre.